Interview Jérôme Margaux : "Il faut avoir sans cesse l’envie d’apprendre" – Partie 1

17.02.2017 / REPXPERT LIVE

Chef mécanicien au sein du Garage Pierret depuis 1999, Jérôme Margaux a vu son métier évoluer au fil des années. S'il est parfaitement formé aux nouvelles technologies, il pense que la nouvelle génération n'y est pas encore bien préparée.

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans le métier de mécanicien ? Quand avez-vous eu cette idée et quand l'avez-vous concrétisé ?

J'ai toujours eu envie de faire ce métier. Dès tout petit je bricolais mes jouets, j'ai baigné dedans dès mon plus jeune âge. À l'âge de 14 ans, j'ai commencé à réparer mes premiers scooters et j'ai continué au fil des années. Je passais mon temps à les réparer et les améliorer. Au fil des années c'est devenu une passion et je me suis dirigé vers la mécanique. J'ai donc décidé d'en faire mon métier et le Garage Pierret m'a pris tout de suite. Ils m'ont fait confiance et j'ai gravi les échelons petit à petit.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ? Quelles qualités faut-il pour exercer ce métier ?

Je pense qu'il faut beaucoup de réflexion que ce soit au moment de se lancer ou dans le travail au quotidien. Ce n'est pas un choix à prendre à la légère de choisir ce métier car il faut toujours trouver des solutions et satisfaire au mieux le client. Il faut également être curieux pour avoir sans cesse l'envie d'apprendre et de se perfectionner. Si vous êtes passionnés et que vous avez ces qualités vous ne pouvez pas échouer. Moi ce qui me plaît dans ce métier, c'est d'être au plus près de la voiture, de la réparer et de lui redonner une seconde jeunesse.

Quel est votre premier souvenir automobile ?

La première voiture de mes parents. C'était une Peugeot 305, elle était tombée en panne et nous l'avons emmené faire réparer. Cela m'a tout de suite plu et c'est là que ma vocation est apparue.

Vous êtes plutôt attiré par les véhicules anciens ou récents ?

Même si j'adore réparer des voitures d'exceptions et anciennes, je me tourne plutôt vers les modèles plus récents.

Quelles autos vous font envie aujourd'hui ?

Les voitures sportives comme la GT 40 par exemple. Malheureusement c'est difficile financièrement de s'offrir ce genre de véhicule mais c'est ce genre de voiture qui me fait envie.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune garagiste qui souhaite se lancer dans ce métier ?

Déjà je lui souhaite bon courage. S'il veut vraiment aller très loin dans ce métier, il faut qu'il fasse le plus d'études possible et le plus longtemps possible car qu'aujourd'hui c'est très dur et long.