Interview Leone Renzo : Les gens s'adapteront comme nous l'avons fait par le passé.

22/12/16 / REPXPERT LIVE

Interview Leone Renzo : Les gens s'adapteront comme nous l'avons fait par le passé.

Découvrez la deuxième partie de l'interview de Leone Renzo, garagiste à Choisy le Roi.

Après nous avoir partagé ses débuts en tant que mécanicien, Leone Renzo nous donne des nouvelles de son activité et sa vision du métier de garagiste.

Concernant votre garage, comment se porte-t-il en matière de trafic ?

Tout se passe bien même si la période actuelle n'est simple pour personne. Nous arrivons tout de même à tirer notre épingle du jeu. Je n'ai pas le plus beau garage du monde, pas le mieux rangé mais il est authentique. Je suis capable d'aller faire un dépannage, le soir après manger, d'aller aider un client un dimanche matin. Je le fais car ça me plait, pas parce que je suis obligé.

Vous vous êtes créé une clientèle fidèle au fil des années ?

Oui bien sûr. Certains sont même devenus des amis au fil des années. Après ceux qui ne sont que de passage, je ne vais pas forcément leur accorder autant d'attention que pour mes clients fidèles. J'ai notamment un client que je connais depuis mes débuts et qui continue à venir me voir. Pour certains d'entre eux, ça fait 35 ans que je suis leur garagiste.

Quels sont vos ambitions et vos objectifs pour l'avenir ?

À 57 ans on vise d'abord la retraite et j'espère, à ce moment-là, avoir le temps de travailler sur certains de mes moteurs dont je n'ai pas la possibilité de m'occuper actuellement. Je veux continuer à faire ce que j'aime, je ne me vois pas trop les ongles propres en fait.

Quelle est votre vision du métier actuellement ?

On tend beaucoup vers les véhicules électriques aujourd'hui avec beaucoup d'électroniques et bientôt les voitures seront autonomes. Ce n'est pas trop ce qui m'intéresse. Même si je ne veux pas faire le nostalgique, je préfère l'époque où on pouvait dépanner une voiture sans avoir besoin d'un ordinateur. Aujourd'hui vous êtes pratiquement obligés d'emmener votre PC. Le métier a évolué et va continuer à le faire. Je ne suis pas passionné par ces nouvelles technologies. Je ne sais pas ce que ça donnera dans les années à venir mais les gens s'adapteront comme nous l'avons fait par le passé.

Utilisez-vous ces nouvelles technologies et êtes-vous formé à ces dernières ?

Nous sommes obligés de les utiliser aujourd'hui. Il faut le faire pour rester performant dans son métier. Si je dois me contenter de faire des plaquettes de frein, ça ne m'intéresse pas. On travaille avec des ordinateurs pour trouver des pannes, re-qualibrer certaines choses et cela permet de s'occuper d'une voiture de A à Z. Nous suivons des formations, nous allons dans des stages pour nous mettre à jour par rapport aux technologies des nouvelles voitures.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune garagiste qui souhaite se lancer dans ce métier ?

S'il a la passion, tout ira bien tout simplement. Si vous faites ce métier juste pour gagner de l'argent, vous n'y arriverez pas. Si vous aimez ça, vous ferez de votre mieux et vous y arriverez.